Étude d’impact

En 2021, l’équipe d’Interjeunes a entamé une grande démarche d’évaluation visant à établir dans quelle mesure les organismes d’action communautaire autonomes jeunesse améliorent la qualité de vie des jeunes. Le projet a été réfléchi, conçu et élaboré PAR, POUR et AVEC le milieu communautaire et a impliqué la participation de 253 organismes.

Au total, ce sont 633 personnes incluant des jeunes, des travailleurs et travailleuses d’organismes et des anciens et anciennes qui y ont contribué.

De cette étude, six grands thèmes sont ressortis :

  1. La réussite éducative des jeunes
  2. Les loisirs et la culture des jeunes
  3. Le tissu social des jeunes
  4. La santé des jeunes
  5. Les conditions socioéconomiques des jeunes
  6. La participation citoyenne des jeunes (à venir)
Couverture du rapport sur l'action communautaire autonome jeunesse et la réussite éducative des jeunes

La réussite éducative des jeunes

Publié le 22 février 2023

À travers la lecture du premier rapport de l’étude d’impact, vous découvrirez les impacts qu’ont les organismes d’action communautaire autonome sur les jeunes et les raisons pour lesquelles leurs actions engendrent des bienfaits sur leur réussite éducative.

Effectivement, ils contribuent significativement à améliorer les relations interpersonnelles, à susciter le plaisir d’apprendre et à développer la confiance en soi et l’estime de soi !

 

Les loisirs et la culture des jeunes

Les loisirs et la culture des jeunes

Publié le 17 mai 2023

Le deuxième rapport porte sur l’impact du milieu communautaire autonome jeunesse sur les loisirs et la cultures des jeunes.

On y découvre que le loisir et la culture sont essentiels à une bonne qualité de vie, mais tous les jeunes au Québec n’y ont pas un accès équitable. Les organismes communautaires autonomes jouent un rôle crucial en offrant des activités gratuites ou à moindre coût, permettant aux jeunes de s’épanouir, de développer des talents et de créer des liens interpersonnels. Leur contribution va au-delà du récréatif, favorisant l’intégration et le bien-être des jeunes.

 

Les loisirs et la culture des jeunes

Le tissu social des jeunes

Publié le 17 mai 2023

Le troisième thème abordé par l’étude d’impact démontre l’importance de l’action communautaire autonome sur le tissu social des jeunes.

Dans ce rapport, on remarque que le milieu communautaire contribue grandement à donner une place et une voix aux personnes qui se sentent exclues, rejetées ou en marge de la société. En effet, les organismes jeunesse sont des éléments essentiels au tissu social et leur présence contribue à faire des communautés québécoises des endroits où les jeunes, mais aussi les moins jeunes, se sentent plus en sécurité, soutenu(e)s et accepté(e)s.

 

Les loisirs et la culture des jeunes

La santé des jeunes

Publié le 2 octobre 2023

Le quatrième thème porte sur l’importance de l’action communautaire autonome sur la santé physique et mentale des jeunes.

Vous y apprendrez que l’engagement des organismes communautaires dans le domaine de la santé produit des transformations significatives chez les jeunes, notamment en influençant positivement leurs habitudes de vie en les éclairant sur des sujets tels que la drogue, la sexualité et les comportements à risque. En plus, ils apportent un soutien crucial aux jeunes marginalisés en partageant des expertises spécifiques et en les connectant à des ressources adaptées à travers une approche ouverte et sans jugement.

 

Les loisirs et la culture des jeunes

Les conditions socioéconomiques des jeunes

Publié le 7 février 2024

Le cinquième rapport porte sur l’influence qu’a l’action communautaire autonome sur les conditions socioéconomiques de la jeunesse québécoise.

Il met en avant le rôle essentiel des organismes communautaires autonomes dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale des jeunes. En offrant un soutien direct, notamment en matière de logement, de nourriture et d’éducation, ces organismes contribuent à améliorer les conditions de vie des jeunes et à prévenir le décrochage scolaire. Leur action est cruciale pour favoriser l’autonomie financière et l’intégration sociale des jeunes les plus vulnérables.